Vous pensiez regarder la télé moins qu’avant?

Dans la Vallée, les écrans ne manquent pas, du BART au fitness en passant par le salon. Et ils ne se font pas forcément la guerre. Ils seraient même plutôt complémentaires. 

Basée à San Francisco, la société Flurry publiait en décembre 2012 une étude sur le temps passé avec les applications mobiles. Plus de deux heures, en vérité, 127 minutes, soit une augmentation de 35% par rapport à l’année précédente. Pour Flurry, les terminaux mobiles viennent désormais grignoter du temps passé devant le téléviseur familial, mais pas forcément du temps passé devant des programmes télévisés.

La télévision, nouvelle définition

La BBC vient de publier une passionnante étude sur la consommation d’information à l’heure du numérique menée par Insites auprès de 3.600 personnes dans 9 pays, dont la France et les Etats-Unis – une aubaine pour nous, permettant de constater que le phénomène n’est pas l’apanage de la Baie. Pré-requis pour y participer: disposer d’au-moins trois écrans (ordinateur, téléviseur, tablette, smartphone).

Sans surprise, les  jeunes actifs entre 25 et 34 ans sont les plus gros utilisateurs de tablettes en complément de la télévision. Regarde-t-on, lorsqu’on possède ces multiples écrans, plus ou moins de télévision? Affirmatif! 43% de plus qu’il y a 5 ans.  Ce qu’il est convenu d’appeler le second écran entre petit à petit dans le quotidien. On utilise une tablette pendant qu’on regarde la télévision. Ca aussi, c’est nouveau. 83% des utilisateurs de tablettes ont déjà regardé des programmes télévisés via ce support. Pour l’instant, le bon vieux téléviseur du salon domine. On passerait 42% de notre temps devant la télé, contre 29% devant son ordinateur, 18% sur son smartphone et à un petit 10% pour la tablette.

Quel type d’information consulte-t-on? L’info internationale fait quasi jeu égal avec l’info locale aux yeux des téléspectateurs: 84% contre 79%. 61% pour l’économie et la finance, 56% pour le sport, 43% pour le divertissement et la culture.

Plus d’écrans, pas de bataille

Selon la BBC, à chaque moment de la journée correspond un écran. Aux alentours de 13h, on privilégie les smartphones et les ordinateurs portables. A partir de 17h, la télé de salon reprend ses droits. Une fois 19h, le poste de télé dépasse de 50% tous les autres concurrents potentiels. A chaque moment, mais aussi à chaque “occasion” son terminal. Le téléviseur reste à 42% le premier moyen d’information en cas d’événement – ce que l’on appelle dans le jargon des “breaking news” -. 66% des sondés vont ensuite chercher des suppléments d’information sur Internet: ordinateur portable ou tablette.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !