La semaine de Dailymotion dans la Vallée

L’Etat français a bloqué le rachat de Dailymotion (groupe Orange) à Yahoo!. Son PDG Stéphane Richard prend cette semaine l’avion pour la Baie. Les négociations entre la France et les Etats-Unis ne sont visiblement pas terminées.

“Dailymotion ne doit pas rester un groupe franco-français, ce serait une impasse économique et industrielle”, confiait ce dimanche Fleur Pellerin, la Ministre française de l’économie numérique au JDD. Le bâton de Pellerin croise toutefois en partie le discours patriotique tenu par son collègue Arnaud Montebourg, lequel voulait barrer la route à une absorption totale de l’entreprise par Yahoo!: “L’accord avec Yahoo n’était pas suffisamment équilibré: il aurait pu conduire à une disparition de Daily­motion. (…) Le gouvernement a accordé à juste titre la préférence au développement industriel plutôt qu’à une plus-value et à un gain de cash rapide.” Pas question de parler d’un village gaulois pour autant dans les nécessaires négociations en cours: “Dans nos échanges avec les acteurs américains comme Google ou Apple, il y a une “tension amicale”. Mais nous ne vivons pas dans une économie fermée. (…) Après, lorsqu’un deal ne nous convient pas et que nous sommes actionnaires, nous le disons.”

Fleur PELLERIN sur BFM Business (France) ce lundi matin:

Etat actionnaire ou pas, si Arnaud Montebourg a bloqué le rachat le 2 mai dernier à la sortie du Conseil des Ministres, le patron d’Orange, Stéphane Richard, s’est montré critique envers son gouvernement: “Dailymotion est une filiale d’Orange, et non de l’Etat. C’est le groupe, sa direction et son conseil d’administration qui gèrent ce dossier.” Selon Le Monde, Yahoo! négociait jusqu’alors une participation de 75% dans Dailymotion, assortie d’une option permettant de passer à 100%. Objectif? Face à Microsoft, mais surtout à la nébuleuse Google (Gmail, Drive, Youtube, Android), se montrer offensif sur les forces du portail – l’e-mail, l’actualité ou la météo – et aller chercher ailleurs des compétences absentes: la vidéo avec Dailymotion, la prise de notes avec Astrid, dont l’acquisition a été annoncée le 1er mai.

Orange n’a pas dit son dernier mot

Cette semaine, le patron Stéphane Richard reprend la main. Il sera dans la Vallée pour défendre le dossier: Dailymotion ne peut rester un acteur isolé face au marché mondial, qu’il soit nord-américain ou asiatique. Il devrait rencontrer Marissa Mayer, actuel P-DG de Yahoo!, mais également Jeffrey Bezos (Amazon), Tim Cook (Apple), Sheryl Sandberg (Facebook) et Larry Page (Google). En Europe, l’appétit face à la filiale vidéo d’Orange n’est pas des moindres: Le Point évoque Vivendi (français) et Bertelman (allemande, groupe RTL) sur la liste des possibles acquéreurs.

Les semaines à venir seront fastes en actualité technologique en Silicon Valley: outre les trois heures de keynote du groupe Google le mercredi 15 mai prochain à Google IO – nous y assisterons pour vous -, Nokia devrait lancer le successeur du Lumia 920, BlackBerry dévoilera la version 10.1 de BB10 à l’occasion de BlackBerry Live et Apple réserve sans doute quelques belles surprises à son WWDC début juin (Mac OSX 10.9 et iOS 7).

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !