Trop tôt pour penser à la 5G ?

Alors que les Anglais viennent à peine de découvrir la 4G, mais l’industrie de la téléphonie mobile est déjà en train de préparer la 5G. Pourquoi tant d’empressement ?

Il est bien loin le temps où Motorola nous montrait, en 1973, un prototype de la première génération de téléphones sans fil. La première génération de téléphones grand public des années 1980 utilisait une technologie analogique qui nous permettait seulement de transmettre la voix.

La seconde génération, celles des années 1990, a adopté le standard GSM (Global System for Mobile communications), un standard international qui permet la transmission de paquets de données et ouvre ainsi la voie vers la transmission de texte. Poursuivant dans cette lancée, le Nokia 7110 fut le premier téléphone nous permettant d’avoir accès au web, c’était en 1999 !

En 2007, Apple introduit l’iPhone, et les choses changent du tout au tout. Pensé d’abord comme un ordinateur, puis comme un téléphone, l’iPhone a eu comme conséquence de décupler le volume de données en circulation sur les réseaux, un volume qui double d’année en année. C’est pour faire face à ces augmentations, la 4G est lancée en 2012.

La question qui se profile alors naturellement, et qui devra être résolue par la 5G, c’est comment optimiser au mieux les ressources limitées de fréquence radio, et la demande exponentielle de volume de données demandée par nos modes de vie de plus en plus connectés.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !