Rassurez-moi : il n’a pas fait un Zuckerberg tout de même ?

Faire un Zuckerberg, ou « to pull a Zuckerberg » comme le disent les locaux, est un jeu réservé à quelques milliardaires. Simples millionaires s’abstenir !

Ce jeu se pratique généralement dans les beaux quartiers, dans les très beaux quartiers, d’une ville. Le nom vient de Mark Zuckerberg, multimilliardaire en dollars (25,3 milliards de dollars, malgré un salaire de un dollar par an),  Chief Executive Officer (CEO),  Chairman et co-fondateur de FaceBook.

En 2011, Zuckerberg décide d’acheter une maison à Crescent Park (au 1456 Edgewood Drive), un quartier chic de Palo Alto où vivent déjà quelques personnalités de poids comme Larry Page  (Google) qui y possède  une maison de 500 mètres carrés), ou Marissa Mayer (CEO de Yahoo). Zuckerberg a payé 7 millions de dollars pour cette maison (photo ci-dessus) de 5 chambres, 5 1/2 salles de bain, une cave, une piscine, une tonnelle (où Mark et sa femme (née Priscilla Chan) se sont mariés).

Zuckerberg House

 

Mais en 2013, Mark découvre qu’Iconiq Capital, une société qui gère les fortunes de riches familles de la vallée, avait acheté la maison attenante et se proposait d’en acheter d’autres avec comme publicité : « vivez comme et près de Zuckerberg ». Après avoir payé plus de 14 millions de dollars pour racheter  la dite maison (deux fois le prix de sa résidence), il décide alors de racheter tout le quartier pour un total de 30 millions de dollars. Encore mieux, pour les voisins du moins, Zuckerberg n’a aucune envie (pour l’instant du moins) de les occuper, et il les a louées… à leurs précédents occupants !

Ce n’est pas le seul investissement  du jeune milliardaire. Il a aussi investi 10 millions de dollars pour acheter une maison au coin de Dolores et de la 21ème rue (dans Dolores Heights, un autre quartier chic de San Francisco). Il envisage aussi de gros travaux (estimés entre 1.5 millions et 5 millions de dollars pour construire une « media room », une cave et une grande serre valant à elle seule plus de soixante mille dollars. Les suppositions vont bon train, bien sûr sur ce que Zuckerberg compte faire pousser dans sa serre…

Pour ne pas être en reste Marissa Mayer (Pdg de Yahoo) qui avait déjà une assez belle maison no loin,  dans Addison Avenue,

décide en 2014 d’acheter… une maison funéraire. En fait la plus ancienne de la Vallée. Connue sous le nom de Roller & Hapgood, cette propriété d’un hectare aurait permis de construire 21 maisons individuelles. Et ça, Marissa ne pouvait le supporter, surtout que sa maison personnelle, située, est quelques mètres seulement de cette propriété. Avec son paquet d’actions de Google, et son poste de CEO de Yahoo (36.6. millions de dollars par an) elle a acquis  cette intéressante propriété, au grand chagrin de ses voisins qui se plaignent déjà des grandes parties que Marissa organise avec régularité.

Va-t-on en rester là ? Sans doute pas selon certains experts : si vous avez beaucoup d’argent (nous parlons en milliards de dollars bien sûr), l’immobilier semble rassurant pour ceux qui voient les obligations rapporter moins de un pour cent, la bourse devenir très nerveuse, et l’inflation qui commence à montrer son nez, en particulier dans le prix de l’alimentation. Nous vous tiendrons informés bien entendu!

John Forge

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !