Le tout dernier prototype Google Car !

Google vient de dévoiler son tout dernier prototype de voiture sans conducteur. Loin des prototypes déjà présentés précédemment, qui n’étaient que de simples versions modernisées de ce qui existait déjà, ce nouveau prototype est totalement autonome !

Sans embrayage, accélérateur, ou même freins, la voiture connectée de Google a été conçue pour accueillir deux personnes. Un design assez simple pour un gabarit généreux, on pourrait presque croire qu’il s’agit d’un jouet grandeur nature, pourtant le prototype n’en reste pas moins un bijou de technologie ! Partis d’une feuille blanche, les ingénieurs de Google se sont posés la question de ce que devrait être le maître d’ordre de ces véhicules et faire la différence ? La sécurité !

Equipés de capteurs éliminant les angles morts, ils peuvent également détecter des objets à une distance supérieure à deux terrains de football réunis (soit une distance d’environ 200 mètres) et cela dans toutes les directions, ce qui peut se révéler particulièrement utile dans des rues très fréquentées et avec de nombreuses intersections. Les véhicules possèdent également un bouton stop en cas d’arrêt d’urgence, ainsi qu’un écran permettant de visualiser son itinéraire. Pour le moment la vitesse des Google Cars a été limitée à 40 km/h pour des raisons de sécurité.

Les Google Self-Driving-Cars, un projet de longue haleine …

Le projet des véhicules sans conducteur a commencé en 2009, sous la direction de Sebastian Thrun, le co-inventeur de Google Street View. Annoncée pour 2017 par Sergey Brin, le co-fondateur de Google, la vente au grand public de la Self-Driving-Car semble être sur la bonne voie. Après avoir réalisé plusieurs prototypes de véhicules intelligents en partenariat avec différentes marques automobiles, telles que Toyota Prius, Audi TT ou encore Lexus RX450, Google lance enfin un prototype totalement autonome. Dans le même temps, un décret autorisant les voitures sans conducteurs à circuler sur les routes de Californie permettant de tester les véhicules, a été signé la semaine dernière par le gouverneur de Californie, Jerry Brown. La seule condition étant qu’un conducteur valide soit présent lors des tests, afin de reprendre le contrôle en cas défaillance. Une vidéo des premiers tests réels a d’ailleurs été postée sur le blog officiel de Google .

Les nombreuses opportunités offertes par cette nouvelle technologie

Chris Urmson, l’actuel directeur de projet de ces Self-Driving Car explique que depuis le commencement de ce projet, le groupe a travaillé dur dans le but de créer un véhicule capable d’assumer toutes les charges liées à la conduite. Plus besoin de se soucier de trouver une place à l’heure du déjeuner  en cherchant pendant vingt minutes ! Vous pouvez vous relaxer en attendant patiemment que la Google Car se gare d’elle-même. De même ce type de véhicule pourrait être une solution pour les personnes âgées n’ayant plus les capacités pour conduire, elles pourraient de nouveau se déplacer par elles-mêmes. On peut aussi penser aux personnes malvoyantes ou encore bien sûr personnes ayant un taux d’alcoolémie trop élevé pour rentrer chez eux après une soirée … Outre la sécurité offerte par les véhicules autonomes de Google, une multitude d’autres avantages peuvent être envisagés notamment pour les personnes n’ayant pas ou plus accès au volant !

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !