La dernière “folie” de San Francisco : la Place Des Poètes.

Lawrence Ferlinghetti est écrivain, poète, cinéaste, et activiste culturel. Son magasin, City Lights, est connu dans le monde entier. Ferlinghetti ne s’est pas contenté au cours de sa longue vie (il a 95 ans, et toujours la même énergie) de simplement écrire et publier ses ouvrages. Mais il a aussi publié les principaux auteurs de la « beat generation » tels que le poète Allen Ginsberg, l’écrivain (français) Jack Kerouac, William S. Burroughs, etc. Sur la photo (merci le Herald Examiner et John Chase /AP) illustrant cet article vous pouvez voir (de gauche à droite) : Lawrence Ferlinghetti et Allen Ginsberg en face d’une plaque commémorative en l’honneur de Jack Kerouac. Il faut noter que Lawrence Ferlinghetti est  très francophile : sa mère Albertine Mendes-Monsanto était française née à Lyon, il est parti enseigner à la Sorbonne juste après son mariage, en 1946, et il sera professeur de Français à San Francisco à son retour en 1953.

Très ami avec Jack Kerouac, qui mentionne Ferlinghetti dans son roman On the Road (Sur la Route), Ferlinghetti remuera ciel et terre pour faire refaire la Jack Kerouac Alley dans North Beach (Le quartier Italien de San Francisco), et surtout faire peindre de superbes fresques sur les mur des maisons voisines. Cette allée est devenue célèbre dans le monde entier. Et ce n’est sans doute pas  par hasard que City Light est au coin de la Jack Kerouac Alley et de Colombus Avenue !

La nouvelle idée de l’infatigable Ferlinghetti est d’annexer totalement un morceau de rue (Vallejo Street)  et la transformer en rue piétonne  à l’Italienne. Le projet a été estimé  à 2.5 millions de dollars. Pas de problème annonce son supporter financier principal, la très bien introduite Angela Alioto, descendante de la famille qui possède un des restaurants les plus iconiques (et éponyme) de San Francisco, et qui n’hésite pas à déclarer : « Je suis optimiste et je pense que la plazza sera prête en 2015 ». Pour bien montrer son engagement, elle précise qu’elle était en Italie le mois dernier pour rechercher les pierres et marbres (or et verts) pour décorer le sol la rue devenue piétonnière, et bâtir un podium pour les orateurs ainsi que des bancs pour le public.

Comme nous sommes à San Francisco, il y aura quelques obstacles à surmonter : par exemple l’Archidiocèse de San Francisco doit donner son accord car la place bloquera l’entrée du garage du Monument National de Saint François d’Assise. Il faudra aussi prévoir un accès pour les pompiers et les services d’urgence, ainsi que pour les handicapés… mais vu l’énergie de l’indomptable Ferlinghetti, il n’y a pas trop de doutes sur le fait que cette place se fera un jour.

De San Fran Francisco
John Forge

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !