New York, la nouvelle Silicon Valley ?

New York, la nouvelle Silicon Valley ?

Cette ville des États-Unis est connue sous le nom de New York ou Big Apple mais depuis plusieurs années, elle a acquis un nouveau surnom la Silicon Alley.

Bien évidemment ce nom en évoque un notre plus célèbre, celui de la Silicon Valley. Une des premières apparitions de ce terme proviendrait des années 1990. Un chargé de recrutement a eu l’idée d’utiliser le terme de « Silicon Alley » pour attirer de jeunes développeurs. Il faisait alors de la publicité pour ce qu’il appelait la Silicon Alley afin d’attirer l’œil, pour recruter des jeunes talents en développement pour travailler à New York. Quelques mois plus tard, on commence à retrouver ce terme pour définir une zone précise de Manhattan.

carte new york représentant la silicon alley à manhattan

Cette zone représentée par un carré sur la carte représente le quartier de la Silicon Alley. Elle se situe en plein cœur de New York à Manhattan. Historiquement, la Silicon Alley est issue des quartiers de Flat Iron ou l’on retrouve l’immeuble Flatiron Building.

Un des immeubles mythiques de la ville connue pour sa forme en fer à repasser et pour faire l’angle entre deux districts.

Flatiron building new york silicon alley

Une Alley désormais bien plus vaste

Aujourd’hui le terme qui désignait qu’une partie de Manhattan (regroupant Midtown jusqu’à la partie basse de Manhattan) recouvre désormais un territoire bien plus large à travers l’ensemble de la ville de New York. De ce fait certaines voix s’élèvent contre l’utilisation du terme Silicon Alley car il ne représente plus la partie historique de la technopole new-yorkaise.

On retrouve plusieurs domaines d’activité dans les technologies comme les télécommunications, les logiciels, internet, le design, les jeux vidéo, les médias et bien d’autres. Elle est d’ailleurs la seconde tech hub derrière la Silicon Valley. En 10 ans, le nombre de tech job a augmenté de 30% dans la région. On retrouve plus de 7 500 start-up. Depuis 2008 des changements dans la ville ont été mis en place améliorer l’attractivité de la ville pour les entreprises et les entrepreneurs. Avec notamment une baisse des prix des espaces de travail.

New York pèse ainsi de plus en plus lourd dans le domaine de la tech, ce que l’on nomme le « venture capital » est en augmentation depuis plusieurs années. Pour reprendre quelques chiffres, certes un peu ancien, entre 2009 et 2013 + 200% d’augmentation en capital investit en Silicon Alley contre 110% sur la même période en Silicon Valley.

Même s’il est difficile de la mettre en comparaison avec des sociétés comme Google, Facebook, ou Apple. New York a vu naitre des entreprises comme Etsy, Trello, Tumblr, Razorfish ou encore DoubleClick. De même pour la multinationale IBM fondée en 1911 à New York.

Créativité, entrepreneuriat, tolérance, écologie sont des termes que l’on retrouve de plus en plus dans l’air de l’état de New York et qui contribue à sa force grandissante.

Les raisons du succès

Les raisons du succès de la Silicon Alley sont multiples et nous allons en exposer plusieurs :

  • La proximité avec l’université de Columbia

L’université de Columbia est l’une des plus anciennes et prestigieuses universités des Etats-Unis mais également au monde (fondée en 1754) avec Stanford et Harvard. Elle fait partie de ce que l’on nomme l’Ivy League. Soit les huit universités les plus prestigieuses des Etats-Unis. Pourquoi Columbia est une force pour la Silicon Alley ? Car elle est située à moins de 10 kilomètres du cœur historique de la Silicon Alley. L’université est l’équivalent de Stanford pour la Silicon Valley. De nombreux jeunes talents peuvent donc venir travailler pour les sociétés de la tech à New York.

  • Le prix des locaux pour les entreprises

Comme évoqué précédemment les prix des loyers sont à la baisse pour les entreprises. On a ainsi vu des entreprises comme Google ou Facebook s’installer à New York. Cela vaut aussi pour les start-ups avec la multiplication de ce que l’on nomme des incubateurs pour les jeunes entrepreneurs afin d’obtenir des locaux pour travailler. C’est le maire de New York de l’époque Michael Bloomberg qui suite à la crise financière décide d’investir dans ce type de structure pour faire repartir l’économie de la ville et favoriser l’innovation.

  • Une meilleure qualité de vie “privée”

Cet avantage intervient en comparaison avec la vie en Silicon Valley en général. Bien que les loyers soient également très élevés en Silicon Valley , il est possible de trouver un logement à un prix raisonnable en périphérie du cœur de la ville. Ce qui reste assez difficile en Silicon Valley. Il n’est pas rare que les employées en Silicon Valley habitent assez loin de leur lieu de travail. Un facteur important dans la sélection de son emploi au vu du temps qu’il faut passer dans les transports chaque jour.

Autre que les loyers/prix des habitations, New York a l’avantage d’être une ville très cosmopolite et très riche en sortie culturelles ou sportives (Broadway, Basket-ball, Baseball …). Ce que des villes comme Palo Alto ou Mountain View (Googleplex) ne peuvent pas proposer malgré les nombreux avantages qu’offrent les entreprises.

  • Une culture très riche et variée issue de la ville.

La ville qui ne dort jamais est l’une des villes les plus cosmopolites du monde avec de célèbres quartiers comme Little Italy ou Chinatown. Si l’on ajoute à cela la musique, la littérature, la télévision le cinéma, la peinture, elle est alors un haut lieu d’expression de l’art et par conséquent de la créativité et de l’innovation.

  • De nombreux médias puissants

Une autre force pour les entreprises et notamment les start-ups de New York est l’impact des médias. En effet la ville dispose de médias puissants notamment la presse écrite. Parmi les plus connus le New York Times, The Wall Street Journal ou dans d’autres catégories Vice et Buzzfeed. La proximité géographique avec ces journaux permet aux start-ups de plus facilement se faire remarquer par les journalistes et éditorialistes de ces mêmes magazines et journaux. Et donc ils peuvent obtenir une visibilité sur le monde plus grande que la Silicon Valley.

  • Les autres grandes industries de la ville

New York est également la ville de la finance (Wall Street) et de la publicité. Deux secteurs parmi les plus importants pour la création d’une start-up. Ces deux industries ont alors un impact très positif sur la Silicon Alley et l’ensemble des jeunes entreprises.

  • Plus de femmes entrepreneures

Enfin un dernier point, statistiquement il y a plus de femmes entrepreneures qu’en Silicon Valley. Difficile de trouver les raisons exactes de cela mais cela reste un atout. On fait peut-être plus confiance aux femmes qu’en Californie.

Visiter ces deux cultures de l’entrepreneuriat est une bonne idée. Toujours dans un esprit américain de la culture de l’échec pour s’inspirer et prendre de meilleures décisions. Vous pouvez découvrir avec nous la Silicon Alley.


Réservez votre séjour en Silicon Valley
 

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !