SF Pride 2013 : France et Cour Suprême des Etats-Unis se seront dit oui?

Le mariage pour tous a été voté en France le 22 avril dernier, dix ans après la Belgique. Curieux hasard: la Cour Suprême des Etats-Unis étudie depuis mars une reconnaissance fédérale des same-sex marriages, aux implications historiques en matière d’immigration. Décision en juin: le cortège de la SF Pride s’y prépare?

Les manifs pour tous  se poursuivent en France, après le vote du Mariage pour tous. L’association milite pour l’abrogation de la loi votée le 22 avril dernier en France. Si 46% des Français (IFOP) estimaient début avril qu’il s’agissait d’une bonne mesure, de l’autre côté de l’Atlantique, on se montre bien plus ouvert à la question. Un sondage publié en mars dernier par le Washington Post et ABC News inquait que 58% des Américains se prononcent désormais en faveur du droit des homosexuels à se marier – ils étaient à peine 37% en 2003 -: 72% parmi les démocrates, 34% parmi les républicains et 62% chez les indépendants. Les femmes montrent plus de tolérance (61%) que les hommes (54%) à ce propos, même si l’écart est mince.

Les 26 et 27 mars dernier, La Cour suprême des Etats-Unis a siégé pour examiner la question du “mariage pour tous”, encore interdit au niveau fédéral, mais pratiqué dans neuf Etats américains.

Le 26 mars, le débat portait sur le 14e amendement de la Constitution des Etats-Unis sur la protection de l’égalité des droits. Les juges devaient statuer sur l’interdiction en Californie de proclamer que le mariage doit être conclu “entre un homme et une femme”. Objectif: invalider la Proposition 8, le référendum qui a interdit le mariage homosexuel dans l’Etat en 2008.  Le lendemain, le litige portait sur l’octroi au niveau fédéral de droits qui sont refusés aux couples de même sexe – même légalement mariés sur le sol américain ou ailleurs – : sucession, déclaration commune (impôts), couverture santé et fiscalité.

La décision de la Cour suprême ne sera pas rendue avant l’été, mais elle pourrait voir tomber plusieurs barrières à l’immigration des couples de même sexe. Même dans le camp républicain, on se montre de plus en plus ouvert à la question, selon le site immigrationequality.org. Les 130 signataires du document comptent d’anciens gouverneurs, des parlementaires et même plusieurs membres de l’administration de George W. Bush (Ndlr: l’Administration Obama y est dans son ensemble largement favorable, sous l’impulsion notamment du Président et de Hilary Clinton). On peut y lire:

«Depuis que le Massachusetts et d’autres États ont fait du mariage civil entre personnes du même sexe une réalité, [les signataires], comme beaucoup d’Américains, ont réexaminé les faits et leur position et ont conclu qu’il n’y a pas de raison légitime ou basée sur des faits pour refuser aux couples homosexuels la même reconnaissance qu’aux couples hétérosexuels.»

Une décision favorable de la Cour Suprême donnerait de l’espoir aux très nombreux couples de même sexe présents ou désireurs d’émigrer dans la Baie, puisqu’elle permettrait d’accorder à l’époux un VISA conforme à celui délivré à des couples hétérosexuels. La question se posait jusqu’ici pour les couples mariés en Belgique (depuis 2003). Viendront s’ajouter désormais les couples mariés en France, suite à la légalisation du mariage homosexuel le 22 avril dernier.

Curieux hasard des calendriers des deux côtés de l’Atlantique! Si la Cour Suprême des Etats-Unis ne rendra probablement pas son avis avant le mois de juin 2013, les premières unions ne pourront être célébrées en France qu’en juin de cette même année, un événement que  la Ville de San Francisco pourra saluer depuis l’impressionnant cortège de la SF Pride 2013, les 29 et 30 juin prochains.

 

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !