La Silicon Valley : sexisme ou empowerment croissant ?

Alors que Barbie a tenté de lancer une poupée ingénieure informatique, où en est la carrière des femmes dans ce secteur ? La Silicon Valley, Mecque du secteur technologique, est un bon terrain d’enquête. A San Francisco, où sont les femmes?

En juin, une photo prise par une journaliste lors de la célèbre conférence d’Apple (WWDC) a circulé sur les réseaux sociaux : alors que les toilettes pour femmes étaient désertées, une file d’attente interminable s’était formée devant les toilettes hommes. Ce cliché anecdotique souligne la faible représentation des femmes dans la Silicon Valley. Un constat étayé par les chiffres : un rapport récent mentionnait par exemple que seulement 30% des employés de Google étaient des femmes. De même, les statistiques révélaient qu’en 2012, Stanford ne comptait que 20% de femmes diplômées en informatique. Et, le constat n’est guère plus encourageant si l’on regarde plus loin que l’informatique pour se pencher sur le cas des femmes entrepreneurs. La lettre anonyme  “What it’s like raising money as a woman in Silicon Valley” publiée récemment sur le site de Forbes fait ainsi état de difficultés spécifiques pour les femmes entrepreneurs… La vallée est-elle donc trustée par les mâles?

 

A date, oui. Mais de nombreux signaux donnent envie de croire que ce sexisme va se résorber. En 2014, l’université de Berkeley a ainsi compté plus de femmes que d’hommes dans ses inscrits aux cours d’informatique. De même, les cours pour apprendre à coder foisonnent et les programmes sponsorisés pour former les femmes rencontrent un véritable succès, à l’instar de Girls Who Code. Enfin, la sensibilisation croissante de l’opinion à ces disparités ravive un peu d’optimisme: ainsi, en décembre dernier, alors que Twitter préparait son entrée en bourse, l’entreprise a été sommée de féminiser son conseil d’administration.

 

L’espoir est permis donc. Mais, au-delà du monde professionnel dans lequel ces polémiques sont largement médiatisées, la question sous-jacente est celle de l’ancrage d’une culture sexiste dans l’esprit des résidents de la baie. L’actualité récente regorge d’exemples stupéfiants, comme les tweets déplacés de Pax Dickinson, alors directeur de la technologie au sein du site Business Insider, ou encore l’organisation d’une soirée “Hackers and Hookers” en octobre dernier. Le chemin s’annonce donc encore long…

S'abonner à notre Newsletter

 
Rejoignez notre newsletter pour être au courant des prochains voyages
 

Vous vous êtes abonné avec succès !