La robotique dans la silicon valley refait son retard

Pendant de nombreuses années, les principaux centre de la robotique aux Etats-Unis étaient sur la cote Est, avec Boston et Pittsburg. Boston avait réussit a créer un écosystème entre investisseurs, jeunes startups et des sociétés qui servaient d’exemple en matière de succès commercial (particulièrement iRobot et Kiva Systems).  Piitsburg bénéficiait de la presence du Robotic Institute a Carnegie Mellon University.

La robotique n’était pas en chose nouvelle dans la Silicon Valley, le SRI International basé a Menlo Park, a inventé le premier robot mobile en 1966 (Shakey). Plus récemment,  l’université de Stanford révolutionna la robotique avec la voiture autonome:  Stanley (qui gagna le Darpa Grand Challenge en 2005). Mais il n’y avait pas ou peu d’intérêt des investisseurs et surtout pas ou peu de sociétés qui servait de modèle.

Comment?

 

Mais depuis ce debut d’année et l’acquisition groupée de Google de plusieurs sociétés en robotique: (IPI, Bot&Dolly, Meka, Nest Labs, Redwood Robotics, Holomni), l’intérêt pour ce domaine est devenu plus énorme.

La semaine derniere pas moins de 60 startups se sont inscrites pour la competition Robot Launch, avec a la clef des contacts directs avec les capitaux risqueurs les plus célèbres de la vallée.

 

 

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !