Brexit, quel impact sur le monde de la tech ?

Douche froide vendredi matin pour les marchés financiers. Le Brexit auquel personne ne croyait a bel et bien été voté. Après de nombreuses négociations, le Royaume-Uni quittera donc l’Union Européenne et cela ne se fera pas sans conséquences.

En effet, les secteurs financiers et législatifs ne seront pas les seuls touchés par ce changement voté après 43 ans de vie commune entre la 5ème puissance économique mondiale et l’Union Européenne, le secteur des technologies se verra également bouleversé par cette décision.


Londres : une mine de startups bousculée par le Brexit

Classé comme le troisième centre où l’on trouve le plus de startups après San Francisco et New-York, la capitale londonienne compte 40% des meilleures startups européennes. Cependant, avec cette volonté de quitter l’Union Européenne plusieurs questions se posent. Les investisseurs seront-ils aussi nombreux ? Auront-ils toujours confiance en le marché anglais ? Les talents étrangers seront-ils toujours attirés par la capitale londonienne ? En effet, le Royaume-Uni entre dans une période d’incertitudes qui ne va pas faciliter les échanges avec le reste du monde.


Baisse de valorisation pour les grands groupes de la tech

Dès vendredi matin, le monde financier s’est vu impacté par ce résultat positif au Brexit. Selon USA Today, les grandes entreprises de la tech ont été les plus touchées. Alphabet, la maison-mère de Google a perdu 4,2% soit une dévalorisation de 20,4 milliards de dollars, pour Microsoft on assiste à une chute de 16,3 milliards de dollars et 14,8 milliards de dollars perdus pour Apple ; la City est en panique.

En effet, la 1ère place européenne où l’on trouve le plus grand nombre de licornes voit rouge. Qui dit chute de valorisation dit perte de confiance des investisseurs. Ce choix controversé semble donc secouer l’un des marchés les plus forts de l’Union Européenne. En effet, ces grands groupes avaient choisi de s’implanter au Royaume-Uni notamment pour son appartenance à l’Union Européenne qui en faisait un territoire attractif et sûr mais ils semblent aujourd’hui inquiets de leur futur au Royaume-Uni.


Quel impact pour les entreprises de la tech ?

Londres, « La Silicon Valley européenne » reconnue comme une capitale importante du high-tech a été sévèrement touchée par l’annonce du Brexit. La perte du passeport européen pourrait avoir des incidences sur la capacité du Royaume-Uni à attirer les investisseurs mais également à attirer les talents européens. Sans la libre circulation des personnes, les procédures seront plus difficiles et la crainte de ne plus pouvoir recruter facilement les meilleurs talents européens se fait sentir. Chez Google et Amazon notamment, on s’interroge sur le maintien de projets qui ambitionnent d’employer des milliers de salariés sur le territoire anglais.

De plus, si le marché unique est amené à changer, les investisseurs de grands groupes, qui ne sont pas friands de législations et de frontières quitteront peut-être le pays au profit de Dublin, Francfort ou Paris.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !