La Silicon Valley souhaite Hwan-yeong* à Samsung

Samsung entend vendre 120 milliards d’appareils connectés dans le monde d’ici 2020. Sa présence massive en Silicon Valley se précise et son offensive auprès des développeurs a commencé.

Fin février, nous vous annoncions l’arrivée d’un nouveau voisin pour Google et Apple en Silicon Valley, Samsung. La présence du Coréen dans la Vallée n’est plus de l’ordre du débat ou de la menace. C’est désormais une réalité.

La compagnie va investir 226 millions d’euros dans son futur QG américain. Pas de déménagement prévu au niveau de la localisation: il sera construit à 20 minutes de Cupertino et Mountain View, à San Jose, là où l’entreprise dispose de sa représentation US depuis bientôt 20 ans.

La conception a été confiée à NBBJ.  Le bâtiment comptera 10 étages. Il est composé de verre et de métal blanc. Une partie sera ouverte au grand public. Des parkings et des espaces de détente font également partie de l’ensemble: une salle de fitness, des restaurants et des pavillons.

Visite virtuelle

L’objectif est d’y accueillir les 2.000 salariés locaux de Samsung, essentiellement dans les départements de R&D, ainsi que dans la vente et le markéting pour le marché américain. Pour les francophones installés sur place, des opportunités de carrière se dessinent. Le site de Samung les répertorie ici.

La construction devrait être achevée en 2015.

Ce QG n’est pas la seule propriété du premier constructeur de mobiles au monde. Son Strategy and Innovation Center est installé à Sand Hill Road. Deux fonds d’un milliard de dollars US y ont été créés pour “investir dans l’innovation”.

Pour se mesurer à Apple et Google dans la Vallée, rien de tel que d’attirer les développeurs à sa cause. Alors que Nokia et BlackBerry choisissent New-York, Samsung a annoncé début juillet organiser à San Francisco sa première DevCon.  L’événement aura lieu au Westin St. Francis Hotel sur Union Square – et non au Moscone! -. L’enregistrement n’est pas encore possible, à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais la conférence est confirmée du 27 au 29 octobre. On y parlera évidemment des smartphones et tablettes Android, mais également de Tizen, le système d’exploitation libre et HTML5, sans cesse repoussé. Au-delà, l’occasion est trop belle d’en faire une vitrine de l’étendue des produits proposés par la marque: hi-fi, téléviseurs, électro-ménager, ordinateurs. A ce niveau, LG et Sony – dont les derniers chiffres publiés cet été s’avèrent rassurants – sont les principaux concurrents de l’empire coréen.

* Hwan-yeong signifie “bienvenue” en coréen.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !