Le crowdfunding est à l’honneur – Kickstarter, élue meilleure startup 2013!

Crowdfunding

A la 7th Annual Crunchies Award, Kickstarter – première plateforme américaine de financement participatif – remporte le prix de la meilleure startup 2013. Depuis sa création en 2009, la  plateforme a déjà rassemblé plus de 5 millions de petits investisseurs qui ont financé plusieurs milliers de projets capitalisant $900 millions. De l’art, en passant par les jeux vidéo, le design ou les projets cinématographiques, presque tous les secteurs sont représentés pour permettre à l’artiste comme au développeur Ruby de soumettre leur projet à la plateforme d’investissement en ligne.

Source: Infographic by Column Five

Cette récompense est un très fort signal envoyé par la communauté des entrepreneurs de la Silicon Valley, qui souhaitent promouvoir la spirale vertueuse de l’innovation participative. Outre le fait que le crowdfunding aux Etats-Unis est en pleine expansion – l’industrie représentait $2,7 milliards en 2012 – les plateformes en ligne se spécialisent dans un secteur d’investissement et les modèles de financement se complexifient. A l’origine, les petits investisseurs montraient leur intérêt pour un projet en apportant une contribution financière sous forme de donation. Par souci de revoir un jour la couleur de leur argent, les investisseurs achètent désormais des parts de capital leur garantissant un retour sur investissement, dans l’espoir que la startup dégage des revenus et se fasse même racheter dans le meilleur des cas. Indiegogo, Crowdfunder, RocketHub ou encore Crowdrise sont autant de plateformes de financement participatif qui offrent l’opportunité aux petits projets comme aux grandes idées de tester un concept en demandant aux internautes de participer à l’aventure. Dans ce sens, le crowdfunding a parfaitement réussi à marier les mondes de l’entrepreneuriat et de la philanthropie.

Si le crowdfunding aux Etats-Unis est désormais une pratique courante auprès des internautes, c’est aussi parce que la législation est souple quant aux règles pour investir. Inspiré par les modèles américain et israélien, Bercy vient de prendre la décision de simplifier le financement participatif en France, qui souffrait jusqu’à présent de lourdeurs administratives et d’un plafond d’investissement très bas, 100.000€, pour les startups françaises qui ont besoin de financement précoce. Si la loi passe en Juin 2014,  les plateformes de crowdfunding françaises – UluleKissKissBankBankMy Major Company – auront la possibilité de lever le plafond d’investissement à 1 million d’euros pour 1.000 prêteurs, soit 1.000€ par investisseur au maximum.

Depuis quelque temps en France, de belles initiatives pour la promotion de l’entrepreneuriat annoncent un avenir prometteur aux créateurs d’entreprise. L’inauguration de la ‘French Tech’ – accélérateur de startups françaises installées à San Francisco – par François Hollande lors de son récent déplacement en Californie est une première vitrine pour les startups françaises qui peuvent désormais grandir au rythme de la Silicon Valley.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !