Quelles seront les avancées majeures de la médecine de demain ? (1/2) Silicon-Valley.fr

La médecine de demain ? (IA, Robotique, Génomique …)

La médecine, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a de très grandes chances de ne plus ressembler à ce que nous connaissons. En grande partie à cause des derniers progrès technologiques qui facilitent ou faciliteront nos quotidiens.

Dans cet article nous allons voir de nombreux changements qui sont déjà en place ou arriveront dans les prochaines années.

Les consultations à distance

En France et comme dans d’autres pays du monde les déserts médicaux commencent à devenir problématiques. Les zones rurales sont durement impactées par ce phénomène. Cela malgré un nombre croissant de médecins en France 220 000 aujourd’hui pour un peu plus de 100 000 en 1980. Parmi les nombreuses solutions proposées comme le pacte territoire santé, une solution serait les consultations à distance.

Les auscultations pourraient donc se faire directement de chez soi et cela est déjà le cas. Via un écran interposé le médecin peut donner un premier diagnostic au patient. Bien sûr, encore aujourd’hui cela ne peut pas remplacer une consultation physique.  La télémédecine et ce que l’on nomme déjà les téléconsultations pourraient vite évoluer pour remplacer totalement une consultation « classique » chez son praticien.

Certains cabinets médicaux en Silicon Valley proposent la réservation via smartphone pour des téléconsultations ou des consultations classiques (One Medical à San Francisco)

One medical en silicon valley San Francisco

L’intelligence artificielle

  • Traitement des données.

C’est surement l’une des avancées majeures que la médecine va connaitre dans les années à venir. L’intelligence artificielle se développe à grande vitesse et réalise de plus en plus d’exploit. Parmi les domaines d’applications de l’IA, on retrouve la médecine. Et notamment dans l’étude des analyses et l’établissement de diagnostics aux patients.

En effet, on commence à programmer des intelligences capables de comparer des radiographies ou de détecter des anomalies dans des analyses. Tout cela grâce à des millions et millions de données qu’une IA peut traiter en quelques minutes permettant de mettre en évidence le ou les dysfonctionnements du corps. Cela réduirait le nombre d’erreurs dans les diagnostics et améliorerait le traitement des patients.

radio-silicon-valley-medecine

Les patients étant pris en charge plus rapidement avec des analyses plus rapides, les médecins pourraient donner de meilleurs traitements. De plus l’un des avantages de l’IA est sa capacité à ne pas être fatiguée et donc de travailler 24h sur 24.

Dans le domaine de l’intelligence artificielle appliqué à la médecine c’est principalement Google qui réalise les plus grosses avancées. L’entreprise dispose même d’une filiale nommée Verily qui est spécialisée dans la recherche sur la santé basée dans la Silicon Valley.

  • Un microscope intelligent pour détecter les cancers.

Pour déceler un cancer, les médecins et chercheurs doivent examiner chaque cellule et il est parfois difficile de reconnaître une cellule cancéreuse d’une cellule saine. Les employés de Google ont donc eu l’idée de créer un microscope basé sur la réalité augmentée pour détecter les cancers en temps réel.

Des pathologistes et des chercheurs ont « aidé » l’ordinateur à différencier une cellule cancéreuse d’une cellule saine en lui donnant de nombreux exemples concrets. Cela permet d’avoir un deuxième avis quasi instantanément au médecin quand il analyse les cellules. C’est ce qu’on appelle le Machine Learning. La machine apprend pour s’améliorer et donner de meilleurs résultats au fur et à mesure des analyses qu’elle réalise.

  • Remplacer les ophtalmologues

C’est encore l’entreprise Google qui a mis en place une intelligence artificielle qui est capable, elle, de diagnostiquer plusieurs maladies oculaires. Un scanner de la rétine du patient est réalisé permettant ensuite à la machine de détecter ou non une maladie. Préalablement on a fait apprendre à la machine une liste de maladies oculaires les plus courantes. La machine a été testée et 94% des avis des ophtalmologues correspondaient à ceux de la machine de Google.  Montrant ainsi la puissance et l’aide que peuvent apporter ces intelligences aux praticiens.

Comme on peut le comprendre, l’intelligence artificielle peut et a un réel impact sur la médecine permettant d’aider les médecins dans leur quotidien.

La beauty tech

Un secteur un peu à part de la médecine mais qui aura un impact réel sur la santé des populations futures. En effet comme nous avons pu le voir dans un article précédent, la beauty tech va permettre d’alerter et prévenir des problèmes de santé.

Pour donner un exemple de cela, prenons le UV Sense de l’Oreal. Un capteur d’UV qui a été présenté au CES 2018. Cela se présente sous la forme d’un petit patch que l’on colle sur un ongle. Cela va permettre de connaitre entre autres son taux d’exposition au soleil. Permettant d’avoir une alerte sur son smartphone si nous sommes trop exposé au soleil et donc aux UV.

Beauty tech en silicon valley technologie et beauté

Au-delà du coté esthétique avec le bronzage, ce patch permet de faire de la prévention sur les dangers du soleil. Cela peut potentiellement réduire le nombre de mélanome ou d’autres maladies de peau. Cela est un exemple parmi d’autres.

La robotique

La robotique contribue et va contribuer à profondément changer la médecine. Ces dernières années, c’est le robot Da Vinci qui s’est fait connaitre. Un robot dédié à la chirurgie composé de deux parties. La première avec une caméra et l’ensemble des instruments chirurgicaux sur des bras articulés. Et une deuxième avec « le poste de commandement » pour le chirurgien qui peut manipuler avec précision les bras articulés pour effectuer son opération. Ce robot comme d’autres sont présents pour répondre à deux problématiques de la chirurgie.

  • De plus en plus de patients à soigner. Avec l’allongement de la durée de vie et le vieillissement des populations dans les pays développés. Le nombre d’opérations même simples sont en constante augmentation. Les robots aident donc à remplacer du personnel chirurgical qui peut souvent manquer dans les hôpitaux.
  • Une demande de soin de meilleure qualité. En effet, avec les avancées de la médecine les patients sont de plus en plus exigeants sur la qualité des soins produits par les hôpitaux. Les robots permettent donc de réduire les aléas de la chirurgie avec des opérations qui sont en définitives moins invasives et plus précises.

chirurgie-silicon-valley-medecine

Les nanorobots seront surement l’un des plus grands changements pour la médecine moderne. Ils sont aujourd’hui en phase de test dans plusieurs laboratoires. Des robots d’une taille de quelques microns (10 microns = 0.01 millimètre) qui pourront circuler dans notre corps notamment via notre circulation sanguine. Ces nanorobots auront pour but de diffuser des médicaments sur des zones extrêmement précises. Les chercheurs commencent même à travailler sur le traitement de cancer via des nanorobots pour éviter de passer par de lourde chimiothérapie.

Les améliorations de la génomique

La génomique est un domaine scientifique de la médecine qui étudie les gènes de l’ensemble des êtres vivants. Etudier les gênes et donc l’ADN de l’homme et des autres espèces va permettre de mieux connaitre la vie et le fonctionnement des espèces. En recherchant de nouveaux gènes d’une part puis en comprenant la fonction de ces mêmes gènes, cela va permettre des progrès pour lutter et guérir des maladies. L’informatique tient un grand rôle dans l’étude des gènes. Car chaque progrès matérielles et logicielles aident aux séquençages des gènes plus rapidement.

Par exemple, le homard selon plusieurs chercheurs ne vieillirait pas et d’autres espèces du règne animal ont des facultés ou particularités qui pourraient guérir de nombreuses maladies. La génomique est donc un des domaines les plus porteurs pour l’avenir de la médecine.

L’entreprise 23andMe dont Google a été l’un des investisseurs permet en contrepartie d’une centaine de dollars, une analyse de son code génétique. L’entreprise pouvait vous donner des informations tels que la probabilité de contracter une ou plusieurs maladies génétiques. Mais depuis quelques temps avec des restrictions gouvernementales. Elle ne peut donner que des informations sur nos ancêtres et autres histoires via notre patrimoine génétique. En 2007 dans la même entreprise le prix tournait autour des mille dollars l’analyse. Démontrant les progrès de la recherche d’une part et les problèmes liés à l’éthique de l’autre.


Bientôt la deuxième partie de l’article sur l’éthique de ces progrès médicaux.

Vous êtes désormais inscrit à la newsletter de Silicon-Valley.fr !